Yara Boehlen et Jasper Boll

Etudiants à Sciences Po

Ces jeunes Allemands ont choisi Sciences Po Le Havre pour étudier.

Published on

Yara et Jasper, étudiants allemands sont à l'honneur dans le magazine LH Océanes, qui met en avant les 10 ans d'amitié entre Le Havre et Magdebourg. 

Yara Boehlen, 20 ans 

Originaire de Munich, je suivais une licence à Amsterdam et, dans le cadre d'un stage à Paris, j'ai entendu parler de Sciences Po, qui allie économie, histoire et politique. Comme je n'appréciais pas trop les Pays-Bas et que j'avais effectué des échanges avec la France, j'ai choisi le Campus du Havre où j'ai démarré, en 2020, l'étude du Mandarin. Je souhaite m'orienter vers la diplomatie et le droit international. Après un choc face à al modernité de la ville, j'ai appris à apprécier Le Havre, sa place, ses nombreux événements, sa taille humaine qui favorise les échanges. J'ai monté un projet d'inclusion sociale par l'art, ce qui m'a permis de fréquenter de nombreux acteurs locaux de la la culture. 

Jasper Boll, 19 ans

Né à Berlin, je suis arrivé au Havre en 2020 suite à l’obtention de mon bac dans une école où se côtoyaient 104 nationalités ! Cela m’a donné le goût de l’Europe et des relations internationales. J’ai choisi la France, plus proche amie de l’Allemagne, puis Sciences Po pour sa renommée et son alliance entre sciences politiques et économie. J’aimerais faire de la recherche et pourquoi pas travailler pour la Banque Centrale Européenne. Parmi les huit campus en France, j’ai souhaité Le Havre pour son intérêt historique et sa place en Normandie, une région tellement pittoresque. Nous ne sommes que cinq Allemands sur 300 étudiants. Je trouve fantastique que, 75 ans après les bombardements du Havre, il soit possible pour un Allemand de marcher dans ses rues si naturellement, sans aucun ressentiment. Je suis devenu un grand fan du Havre où je me suis engagé auprès du Hangar 0, projet durable et inclusif qui m’a permis de mieux connaître la ville et ses habitants.

Lire l'article de LHOcéanes 

 

créditphoto@Anne-Bettina Brunet